Budget Ar budjed

Equilibre et investissement

Budget primitif 2017

 

Budget primitif 2016

 

Budget 2016 : 41,3 millions d'euros

Fonctionnement : 27,6 millions d'euros
Investissement : 13,6 millions d'euros



Équilibre et investissement

La structure du budget municipal présente deux sections : celle du fonctionnement et celle de l’investissement. Le budget de fonctionnement, comme son nom l’indique, permet à la Ville de mettre en œuvre les activités de service public.

D’un point de vue comptable, les deux parties du budget, fonctionnement et investissement doivent être présentées en équilibre, les recettes égalant les dépenses. Dans un contexte contraint notamment par la baisse de la Dotation Globale de Fonctionnement versée par l’Etat, la commune devra fonctionner à partir de 2017 avec un budget de fonctionnement réduit de 1 700 000 euros.

Plus d'infos Plus d’infos

 
Section "fonctionnement"

regroupe toutes les dépenses nécessaires à l’activité de la commune (charges de personnel, gestion courante, intérêts de la dette, subventions aux associations…) et toutes les recettes qu’elle peut percevoir (prestations de services, dotations de l’État, impôts et taxes).

 
Section "investissement"

comporte en dépenses le remboursement de la dette, les acquisitions, travaux et aménagements de la commune et en recettes les emprunts, les subventions et l’autofinancement (qui correspond au solde excédentaire de la section fonctionnement).


En optimisant les dépenses de fonctionnement, 475 000 euros d’économies sont proposées sous des formes multiples (énergie notamment les illuminations de Noël, bimestrialisation du magazine Reflets, baisse des fournitures…). La Ville soutient fortement le secteur associatif (643 000€ de subventions) qui participe à l'effort collectif avec une baisse modérée des subventions (-1,9%).

Plus d'infos Plus d’infos

 

Les choix budgétaires 2016 privilégient le maintien des taux d’imposition tout en conservant une politique tarifaire sociale. Pour envisager l’avenir sereinement, la ville parvient à sauvegarder ses marges de manœuvres de fonctionnement en préservant sa capacité  d’autofinancement (capacité de la ville à rembourser ses emprunts et à financer une partie de ses investissements). Le programme de remboursement de la dette se poursuit, à hauteur de 500 000 euros, avec une réorganisation de la dette aujourd’hui indexée à 92% sur des taux fixes.

 


Plan d’investissement

4,2 millions d’euros d’aménagement et de travaux contribueront à développer le territoire tout en soutenant le secteur économique. Les projets s’intègrent dans un Plan Pluriannuel d’Investissement (PPI) qui court jusqu’en 2020. Cet outil de programmation des investissements tient compte des coûts prévisionnels et du rythme des réalisations. En 2016, la ville poursuit son engagement pour l’éducation, la culture et la jeunesse. Un budget de 627 000 euros est affecté aux écoles avec la restructuration du groupe scolaire Picasso et la rénovation de plusieurs établissements. L’aménagement du centre ville, la rénovation urbaine de Kerfréhour, la desserte de la zone économique du Zulio, la transition énergétique des bâtiments, le développement du numérique font parties des projets inscrits dans le PPI. Ces orientations budgétaires fixent un cap entre équilibre financier et dynamique de territoire.


zoom
Vivre dans mon quartier
Fête de l'automne
Samedi 28 octobre

Une journée pour découvrir les saveurs de saison à la ferme de Saint-Niau

Lire la suite Lire la suite