Accueil > Toutes les actualités > Actualité

Actualité

Plaintes concernant des odeurs aux alentours de Kerpont

Éléments d'explications du service assainissement de Lorient Agglomération

Les services de la Ville ont été saisis de plusieurs plaintes de Lanestériens concernant des odeurs, surtout perceptibles le week-end du 4-5 janvier 2020 à Kerpont et alentours. Voici les éléments d'explication transmis par le service "assainissement" de Lorient Agglomération.
 

  • Les mauvaises odeurs ne proviennent pas de la STEP mais du poste de relevage qui se situe en amont (PR du ZULIO).
  • Ce poste est connu  comme potentiellement générateur de mauvaises odeurs, c’est pourquoi il est équipé d’une désodorisation par charbon actif. Ce charbon est renouvelé tous les ans au mois de juin, avant la période la plus propice à la formation d’hydrogène sulfuré ; il l’a été en juin dernier. C’est un énorme poste dans lequel transitent des effluents septiques (car ils ont séjourné longtemps dans les réseaux), potentiellement malodorants et qui attaquent de plus les parois béton du poste.
  • Ce qui est étonnant dans le cas présent, c’est le fait que ces nuisances soient observées en hiver, à une période où les volumes d’eau collectés sont tels que le temps de séjour des effluents dans les canalisations est accéléré et où donc l’hydrogène sulfuré a moins le temps de se former. Néanmoins, un agent d’astreinte s’est déplacé ce WE sur le poste suite à des plaintes et n’a pu que constater également les dires des riverains.

 
Les actions mises en œuvre pour limiter les nuisances sont les suivantes : 

  • Le renouvellement du charbon actif de la désodorisation sans doute saturé, dès cette semaine (nous avons le CA donc le remplacement peut se faire rapidement)
  • La remise en service des traitements au NUTRIOX (réactif qui limite la formation d’H2S) sur les postes en amont du Zulio (PR Guy MOQUET et KERFREHOUR) ;
  • Le lancement d’une étude de vérification du dimensionnement de l’unité de désodorisation et l’intégration à cette désodorisation du regard d’arrivée des refoulements ; cette étude devra également préconiser si nécessaire des traitement complémentaires à mettre en œuvre ;
  • Le lancement d’une étude de remplacement des traitements au Nutriox des PR Moquet et Kerfréhour par un traitement au chlorure ferrique qui pourrait être plus efficace ou du moins avoir moins d’effets négatifs sur l’entretien des postes de relevage (curages plus espacés – avec la mise en service du Nutriox curage nécessaire tous les 2 jours).

 
Si vous souhaitez avoir d'autres renseignements, nous vous invitons à contacter directement Lorient Agglomération.

 

> Retour aux actualités

Partagez sur les réseaux sociaux :

    

Autres actualités

VOS SERVICES